“Bitota” by Pepe Kalle

Title: Bitota
Artist: Pepe Kalle
Album: Gérant (CD Version)
Year: 1991

gerant pepe kalle

Advertisements

[Conjugation] Future Tense III

Here are four new verbs to study…

Kuya
aller/to go
Kujà
danser/to dance
Kusùmba
acheter/to buy
Kupàànyisha
vendre/to sell
ne nyè
j’irai
ne wuyè
tu iras
ne àyè
elle ira
ne tuyè
nous irons
ne nuyè
vous irez
ne bayè
elles iront
nejè
je danserai
n ewujè
tu danseras
ne àjè
elle dansera
ne tujè
nous danserons
ne nujè
vous danserez
ne bajè
elles danseront
ne sùmbè
j’achèterai
ne wusùmbè
tu achèteras
ne àsùmbè
elle achètera
ne tusùmbè
nous acheterons
ne nusùmbè
vous acheterez
ne basùmbè
elles achèteront
ne mpàànyishè
je vendrai
n ewupàànyishè
tu vendras
ne àpàànyishè
elle vendra
ne tupàànyishè
nous vendrons
ne nupàànyishè
vous vendrez
ne bapàànyishè
elles vendront

Part I | Part II

Masque Luba Cifwebe
Masque Luba Cifwebe

”Douceur” by Mbilia Bel

Mbilia Bel is very well respected. I can honestly say she is considered as one of the living legend of congolese music, one of the Congolese Divas. This is a sweet song that I really like. When my friends hear it, despite they don’t get a word of it, they listen to it until the end… Enjoy!

Titre: Douceur (Sweetness)
Artist: Mbilia Bel
Album: Welcome
Year: 2006

Mwinda na nga se eh eh yo (You are my light)
Oyo de ya nga soleil (This is my sun)
Mwinda na nga se eh eh yo (You are my light)
Oyo de ya nga soleil (This is my sun)

Douceur, ezali kisi na nga (Gentleness is my medication)
Yo osengeli na yango (You need it)
Po tokabola sentiment (So that we can share feelings)
Pesa ngai affection (Show me affection)
Ememela ngai emotion (So that it can bring me emotion)
Pesa ngai affection, Ememela ngai emotion

Tendresse ezali kisi ya bolingo (Tenderness is medication of love)
Yeba sekele nde yango (It is the secret)
Po na kokaba bolingo (For sharing love)
Basi tolinga babisou (Women, we love kisses)
Pesa na esika ya bonjour (Kiss me instead of saying hello)
To linga ba bisou, Pesa na esika ya bonjour

Douceur, ezali kisi na nga (Sweetness is my medication)
Yo osengeli na yango (You need it)
Po tokabola sentiment (So that we can share feelings)
Pesa ngai affection (Show me affection)
Ememela ngai emotion (So that it can bring me emotion)
Pesa ngai affection, Ememela ngai emotion

Tendresse ezali kisi ya bolingo
Yeba sekele nde yango
Po na kokaba bolingo
Basi tolinga babisou
Pesa na esika ya bonjour

mbiliabel_welcome

Tolinga babisou (We love kisses)

Mwinda na nga se eh eh yo
Oyo de ya nga soleil

Napesi yo liteya (I advise you)

Mwinda na nga se eh eh yo
Oyo de ya nga soleil

Kamata nga na bosembo (Take me honestly)
Mwasi abotama lolengo (Women are full of caprices)
Lobela nga malembe (Talk to me slowly)
Po oh oh osala nga plaisir (So that you can please me)

Yelaka ngai solution (Bring me solutions)
Opesi ngai sensation (You give me sensation)
Nakoti na vibration (I get into vibration)
Po oh oh nasala yo plaisir (So that I can please you)

Kamata nga na bosembo
Mwasi abotama lolengo
Lobela nga malembe
Po oh oh osala nga plaisir

Yelaka ngai solution
Opesi ngai sensation
Nakoti na vibration
Po oh oh nasala yo plaisir

(Mabanga…)

Ça pique? Ça pique! (It stings? It stings!)
Ça pique? Oui, ça pique! (It stings? Yes, it stings!)

Wapi yo? (Where are you?)

[Today in History] January 23rd

flaghistory

1908 – US & Great Britain demand end of abuses in Congo

[Blog] De la musique congolaise

Dans cet article, je vais parler de la musique congolaise qui me déçoit un peu. La musique congolaise qui était autrefois à la pointe de ce qui se passait dans le paysage musicale d’Afrique noire est aujourd’hui en perte de vitesse. Ils nous font du réchauffé, des choses que nous avons déjà revues et ré-entendues et du coup nous nous tournons vers des artistes venus d’ailleurs qui nous apportent de la fraîcheur.

DrNico
Nicolas Kasanda wa Mikalayi aka Dr Nico, guitariste

Les artistes congolais se sont assis sur leurs lauriers. Oui, il fût un temps où nos musiciens influençaient l’Afrique entière. Oui, nos Dr. Nico et autres Diblo ont distillé leur savoir à des musiciens africains avides d’apprendre le style congolais. Et voyez maintenant, le Kenya produit de très bons artistes ainsi que le Nigéria, pour ne citer qu’eux. Ils ont réussi à intégrer la guitare congolaise à leur musique et à se l’approprier pour créer quelque chose qui leur ressemble.

La musique congolaise manque cruellement d’innovation (et je pense principalement à ceux qui font du soukous/ndombolo/rumba) et je vais tenter d’expliquer quelles en sont les raisons, à mon humble avis:

– la première raison, c’est l’abscence cruelle d’un système d’exploitation musicale solide. Les artistes congolais ne reçoivent quasiment pas de droits d’auteurs du fait que leur musique est piratée à outrance. Par conséquent, les artistes ayant besoin de manger aussi, rentrent dans le système des mabanga, qui leur permettent de vivre. Cela soulève deux problèmes. Le premier est que la qualité des chansons est grandement compromise. Plus, tu insères des dédicaces et moins il y a de place pour de vraies paroles. Le deuxième problème est que le système de mabanga entraîne des dérives et on peut se demander si les artistes cherchent même à produire une bonne chanson ou simplement à se faire le plus d’argent possible avec. Personnellement, je fais le choix d’acheter les albums des artistes africains que j’apprécie parce que quitte à dépenser 10$, je préfère les mettre sur un artiste Africain plutôt que sur la “junk music” dont nous abreuve les ondes occidentales. Je ne nommerai pas de noms mais je pense que tout le monde sait de quoi je parle. Donc oui, j’achète Kasaï Allstars, j’achète Rey Lema, j’achète Lokua Kanza. Malheureusement, l’argent va plus au producteur qu’à l’artiste (s’il ne s’est pas autoproduit) mais c’est mieux que rien. Une des pistes les plus solides, serait peut-être d’opter pour un système indépendant à la Ryan Leslie (vente directe d’artiste à fan) que pas mal de jeunes artistes congolais ont déjà adopté.

1998_RayLema_DreamGazelle
Rey Lema, pianiste

– la deuxième raison, c’est le manque d’exploitation d’internet. Certains artistes ne sont absolument pas représentés sur la toile ce qui rend très difficile le fait de vouloir suivre leur actualité. La plupart de nos artistes congolais n’ont pas de site officiel. Une personne comme Tshala Muana n’a pas de site officiel. Incompréhensible! Certains ont des pages Facebook ou Twitter mais parmis eux, beaucoup n’optimisent pas leur utilisation. Parmi les artistes les plus proéminents qui ne s’en sortent pas trop mal, je pourrais nommer Awilo, Papa Wemba et Fally. Beaucoup d’artistes ont des profils Facebook au lieu de pages Facebook (business) ce que je n’aime pas trop. Il y a une option sur Facebook qui permet d’activer l’option follow sur les profils mais apparemment peu d’artistes sont au courant et tout le monde n’a pas forcément envie d’être ”ami” avec les artistes qu’ils apprécient mais simplement suivre leur actualité.

– la troisième raison, c’est l’abscence de promotion des cultures locales. Oui, Kinshasa c’est la capitale, on y parle Lingala, etc. Mais il n’y a pas qu’une seule langue au Congo. Il y en a plus de 400! Je pense que culturellement, le Congo ne manque pas de diversité mais cette richesse n’est pas du tout exploitée. À part le Cilubà et le Kiswahili, on entend que le lingala. Les Baluba ont un attachement particulier à leur langue et à leur culture ce qui fait que le Cilubà est quand même bien représenté et il y a toujours des artistes pour le promouvoir. Et le Kiswahili également. Il existe des albums de musique entiers en Cilubà et en Kiswahili. Mais le Kikongo qui est une langue nationale est pourtant très très peu représenté au niveau national et international. Où sont les Bakongo? Un artiste respecté comme King Kester, par exemple, n’a pas fait grand chose pour la promotion du Kikongo alors qu’il est né à Kikwit, en plein Bandundu. Oui, les artistes ont le droit de chanter dans la langue qu’ils désirent, en lingala, en Français ou en Portuguais même mais moi j’aimerais beaucoup que les artistes congolais soient fiers de chanter sur des rythmes traditionnels (modernisés ou pas), dans leur langue d’origine. Je pense que cela nécessite une impulsion qui va au delà de la simple envie. Il faudrait une valorisation conscientisée de chacun au niveau national. Je leur lance ici un appel: Chantez en Ebudza, en Nande, en Tetela, en Mongo, en Medje, en Yaka, en Shi, etc. Le Congo est un puits sans fond de culture.

cedkoncept2
Ced Koncept, rappeur

 – la quatrième raison, c’est le manque de supports vidéos solides. Je parle ici des artistes confirmés. La bonne chose c’est que depuis une dizaine d’années, ils nous épargnent les fonds kitsches. Je ne pense pas qu’il y ait besoin de beaucoup d’argent pour produire un clip vidéo solide et propre. Il faut un bon site de tournage, pas forcément un studio, des équipements de base, des tenues propres, une bonne connaissance technique pour tirer le meilleur de l’environnement, une bonne caméra ou appareil photo et surtout un bon concept. Quand je vois des artistes confirmés qui sortent des vidéos faites à la va-vite, c’est décevant. Il y a une raison pour laquelle les artistes en général sortent un album une fois tous les deux ans; c’est qu’ils veulent un produit de qualité. Je ne crois pas qu’en sortant un album tous les six mois ou tous les ans comme le font certains artistes congolais parfois, un artiste ait le temps de faire les choses proprement. Les vidéos des artistes congolais sont souvent limitées à montrer une vision très occidentalisée de l’Afrique avec les vêtements et accessoires “flashy”, la piscine, la villa et tout ce qui s’en suit, dans lesquels on montre souvent des hommes ou femmes qui font démonstration de la dernière chorégraphie à la mode. Je trouve qu’il manque une dimension inspirante que l’on retrouve chez peu d’artistes. On peut citer Lokua Kanza qui nous fait des clips simples mais inspirants. Il n’y a qu’à comparer ces vidéos par Meje30 ou ce teaser de Werrason  et ces vidéos par Faada Freddy et Sauti Sol. Les concepts sont simples mais ils touchent au coeur. Ces vidéos sont émouvantes et inspirantes!

– la cinquième raison, c’est le manque de sérieux dans le traitement de l’image des stars. Il y a une tendance à l’américanisation qui me désespère. Entre les filles qui dansent sans culotte et les gars qui couchent avec les femmes d’autrui, le paysage “people” congolais est devenu du grand n’importe quoi. Et ne soyez pas surpris mais les Congolais ont plutôt une mauvaise réputation (pour ceux qui ne connaissent pas le Congo et les Congolais) et ce à travers le monde. Comme toujours une minorité impacte négativement la réputation des Congolais. Il serait une erreur de prendre pour exemple Beyoncé et compagnie. Le Congo n’est pas l’Amérique et a une histoire plus riche et plus importante que l’Amérique et l’Amérique n’est pas vraiment une référence. Le monde pense que tous les Congolais se comporte de manière frivole et impolie et vulgaire. Ce qui n’est pas du tout le cas. Et dans ce sens, les artistes congolais doivent relever un peu le niveau car ils sont la vitrine de la RDC qu’ils le veuillent ou non.

Après tout ceci, il faut quand même dire que la rumba congolaise reste la marque de fabrique du Congo musical. Papa Wemba a sorti un nouvel album avec de nouveaux morceaux de rumba. Nous avons aussi, par exemple, Meje 30, intronisée par Tshala Muana. Bon, c’est de la bonne rumba mais ce n’est pas vraiment innovant. Moi, j’ai envie d’autres choses. Il n’y a pas que la rumba au Congo, il y a plein de musiques diverses et variées, anciennes ou nouvelles. Les rappeurs locaux apportent aussi des choses intéressantes. À leur époque, il y a plus de 50 ans, Dr. Nico, Franco et les autres ont révolutionné la musique moderne d’Afrique noire. J’attends aujourd’hui l’artiste Congolais qui viendra révolutionner à nouveau la musique africaine pour les 50 prochaines années!

[Today in History] January 22nd

flaghistory

CONGO

1992 – Rebel forces occupy Zaire’s national radio station in Kinshasa and broadcast a demand for the government’s resignation.

[Today in History] January 20th

flaghistory

CONGO

Patrice Lumumba
Patrice Lumumba

1960 – Patrice Lumumba sentenced to 6 months in Belgian Congo

BIRTHDAYS

1984 – Zack Mwekassa, boxer, is born in Kinshasa

[Nsòòlakajilu] Reciprocative forms

angan

This reciprocative suffix expresses a repeated action r an action that takes place between two people or objects inducing a mutual effect.

Exemples :
· kudya manger (to eat)kudyangana s’entre-manger (to eat each other)
· kukuma battre (to beat, hit)kukumangana se battre l’un et l’autre (to fight each other)
· kupenda insulter (to insult)kupendangana s’insulter l’un et l’autre (to insult each other)
· kutapa blesser (to hurt)kutapangana se blesser l’un et l’autre (to hurt each other)
· kutuma envoyer (to send)kutumangana s’envoyer l’un et l’autre (to send each other)

Masque Luba / Cifwebe
Masque Luba / Cifwebe

[Remarkable] Une espagnole chante en Ciluba

”Haleluya” by Ced Koncept

Le retour du rappeur indigène. CEDuktion is now!

Title: Haleluya
Artist: Ced Koncept ft. Madia
Year: 2014

https://soundcloud.com/cedkoncept/ced-koncept-haleluya-prod-by

Moninga telema
Sa grâce est sur moi tellement
Lekela ki diba ntenda wanyi Nzambi
Ngenda majunda mu yesu
Mu ngela manyi bu nkunda mu lwesu
Bidi ye mundaya bienzeka
Mambo yangu yote inendeka
Nzambi wa bishima
Mu construction wanyi wewa ki ciment
Kamana mpata wanyi
Ku yanyi mabuki udi nkata wanyi

Haleluya, haleluya, Haleluya
mwena bantu wanyi Tumba

Semena kuntu eku
Tu kukwila wa misumba
Bwa ngasa uuvu mutwenzela
Kuntu eku
Tshofa tshofa tshofa haleluya

Moninga telema
Soeur en Christ mulolo elela
Le diable rôde
Comme un loup affamé keba
Faut le chasser se casser
Se caser c’est assez
Faut pas se fier au plaisir terrestre
Un jour tout va passer
Versace Versace Givenci na Gucci
Shukuru bwana mungu
Yeye jo mwenye milaka
Lekelayi ntumbisha mvidi mukulu wanyi
Kasaka kambula bena menji
Tshondu wa mbisha balala wanyi

Haleluya, haleluya, haleluya
Mwena bantu wanyi Tumba

Semena kuntu eku
Tu kukwila wa misumba
Bwa ngasa uuvu mutwenzela
Kuntu eku
Tshofa tshofa tshofa haleluya
Semena kuntu eku

haleluja

Moninga telema
Na nguvu yote sema
Mu maisha yangu nataka
Yesu akuwe mwamba
Il a oint Haxell Muamba
Le Dieu de Engele Toussaint
Jamais il ne me laissera tout seul
David siniora acha ni tukuze
Ndekekela balwishi banyi bakulakule
Mema ni ewu nzambi bafumina nkule (Taatù wanyi)
Na atshiya aduwi zangu waseme seme
Miye na uyu mungu natoka mbali weeee
Semena kuntu eku maaaa
Lelelelelele

Semena kuntu eku
Tu kukwila wa misumba
Bwa ngasa uuvu mutwenzela
Kuntu eku
Tshofa tshofa tshofa haleluya
Semena kuntu eku x4

[Today in History] January 17th

flaghistory

CONGO

1961 – Eisenhower allegedly orders assassination of Congo’s Lumumba
1977 – Mobutu visits Belgium
2002 – Mount Nyiragongo erupts in the Democratic Republic of the Congo, displacing an estimated 400,000 people.

DEATHS

1961 – Patrice Lumumba is assassinated in

Analyse du jour : Le projet de loi électorale de Boshab renvoi l’élection à 2020.

Kindoki: Nouveaux court-métrage Congolais

CONGOLESE ACTION YOUTH PLATFORM Blog

Kindoki est un film de court-métrage basé sur un jeune garçon appelé Placide aux côtés de sa petite sœur Rosie , qui vivaient avec leurs mère à Paris , avant d’être envoyé à leurs tante à Londres . Luttant pour les élever , leur mère Mariam pensé que ce serait

View original post 146 more words

[Today in History] January 16th

flaghistory

2001 – Congolese President Laurent-Désiré Kabila is assassinated by one of his own bodyguards.

Laurent-Désiré Kabila
Laurent-Désiré Kabila

[Bindìdìmbì] Rien que la vérité

Directing: Benjamin OLANDER & Tomas APODACA
Year: 2007

Full crédits on Official Website

rqlv_family_ad

Film promoting AIDS prevention

Citupà 1

Citupà 2

Citupà 3

[Today in History] January 13th

flaghistory

1959 – King Baudouin promises Belgian Congo independence

Roi Baudoin
Roi Baudoin

[Conjugation] Future Tense II

Here’s a new selection of verbs conjugated at the future tense

Kupèèsha
donner/to give
Kwangata
prendre/to take
Kwenza
faire/to make
Kufwà
mourir/to die
nepèèshè
je donnerai
newupèèshè
tu donneras
neàpèèshè
il donnera
netupèèshè
nous donnerons
nenupèèshè
vous donnerez
nebapèèshè
ils donneront
nengangatè
je prendrai
newangatè
tu prendras
newàngatè
il prendra
netwangatè
nous prendrons
nenwangatè
vous prendrez
nebangatè
ils prendront
nengenzè
je ferai
newenzè
tu feras
newènzè
il fera
netwenzè
nous ferons
nenwenzè
vous ferez
nebenzè
ils feront
nenfwè
je mourrai
newufwè
tu mourras
neàfwè
il mourra
netufwè
nous mourrons
nenufwè
vous mourrez
nebafwè
ils mourront

Part I | Part III

Masque Luba Cifwebe
Masque Luba  ou Cifwebe

 

[Today in History] January 12th

flaghistory

1989 – Idi Amin expelled from Zaire

Idi Amin
Idi Amin

“Litoye” by Bana C4

Titre: Litoye
Artist: Bana C4
Album: Jeunes Premiers
Year: 2013
Label: Bomaye Musik

liyoyeBanaC4

Dance version

[Manàya] Sélection officielle CAN 2015

Entraîneur: Florent Ibenge

Florent Ibenge

Hier l’entraîneur a désigné les joueurs sélectionnés pour la CAN2015 comme suit:

Gardiens :

  1. Robert Kidiaba (TP Mazembe)
  2. Nicaise Kundimbana (Anderlecht/Belgique)
  3. Parfait Mandanda (Charleroi/Belgique)

Défenseurs :

  1. Jean Kasusula (TP Mazembe)
  2. Issama Mpeko (Kabuscorp/ Angola)
  3. Cedric Mongongu (Evian TG / France)
  4. Joël Kimwaki (TP Mazembe)
  5. Chancel Mbemba (Anderlecht/Belgique)
  6. Gabriel Zakwani (Peterborough United Fc/Angleterre)
  7. Mabele Bawaka (AS Vita Club)
  8. Christopher Oualembo (Académica Coïmbra / Portugal)

Milieux de terrain

  1. Cédric Makiadi (Werder de Brême/Allemagne)
  2. Youssouf Mulumbu (West Bromich/ Angleterre)
  3. Jean Munganga (AS Vita Club)
  4. Lema Mabidi (AS Vita Club)
  5. Neeskens Kebano (Charleroi/Belgique)
  6. Herve Kague (Genk/Belgique)

Attaquants

  1. Junior Kabananga (Bruges/ Belgique)
  2. Firmin Mubele (AS Vita Club)
  3. Yannick Bolasie (Crystal Palace/ Angleterre)
  4. Jérémie Bokila (Terek Grozny/Russie)
  5. Cédric Mabwati (Ossasuna/ Espagne)
  6. Dieumerci Mbokani (Dynamo de Kiev/Ukraine)

Site officiel de la CAN 2015