[Reportage] Kabongo le griot

Kabongo

Advertisements

[Documentary] HAT – Giving a face to the disease

Documentaire sur la maladie du sommeil en RDC

 

bayer_416x416

 

[Bindìdìmbì] Sœur Oyo

Directing: Monique Mbeka Phoba
Year: 2014
IMDB

soeuroyo

Version Française
http://vimeo.com/109314701

With English subtitles
http://vimeo.com/109319624

“Cilumbu” by Alain Kabangu

alain kabangu

[Luba Wisdom] Proverbe/Dicton 13

a tagbonobos26n-3-web

Ndi wa cyà mutù wa cyà màndà, wa dîshiyà wa dyàmwàmwa

Je suis de l’amont et de l’aval, de cette rive et de l’autre. (Je suis d’ici et d’ailleurs, je viens de partout, j’appartiens à l’humanité)

I’m from upstream and downstream, from both shores. (I’m from here and there, I’m from everywhere, I belong to humanity)

[Documentary] Amazing Africa : Congo (2015)

mationalgeographic

http://www.dailymotion.com/video/x2xgib7

RDC-RSA, Tribalisme contre Xénophobie

Source: RDC-RSA, Tribalisme contre Xénophobie

“The Chief Enthronement” by Kasayi Allstars

I love this tune. It’s very joyful. I highly recommend you buy this album because it’s as authentic as it gets. Enjoy!

Print

Charles Kabuya Vous fait une Analyse Pertinente: A PROPOS DE LA THÉORIE DU COMPLOT EN RDC…

The Eastern Congo Tribune

Avec son accord, je vous partage l’analyse de Charles Kabuya sur la theorie du complot

Le texte original se trouve sur son siteweb: http://www.charles-kabuya.com/a-propos-de-la-theorie-du-complot-en-rdc

Il y a quelques années une théorie du complot était dans l’air du temps chez beaucoup de congolais, y compris des intellectuels. Il y était question d’un complot fomenté par les anglo-saxons (USA et Angleterre en tête) pour contrôler nos richesses en démembrant le pays. Cette théorie de la balkanisation était consécutive à la prise du pouvoir par Laurent désiré Kabila en 1997, avec l’appui du Rwanda et de l’Ouganda qui étaient ses parrains, et dont les visées hégémonistes étaient apparentes. Après le revirement de LD Kabila et le renvoi des soldats rwandais du pays, la guerre qui s’ensuivra changera la donne car la RDC était ouvertement en guerre contre ceux qui œuvraient à son éclatement. Les dernières victoires militaires sur les rebellions d’inspiration rwando-ougandaise et…

View original post 268 more words

[Documentary] Kisangani Diary (1997)

kisanganidiary

RDC : Denis Mukwege et Martin Kobler condamnent l’interdiction du film « L’Homme qui répare les femmes »

CONGOLESE ACTION YOUTH PLATFORM Blog

Dr Mukwege-Panzi

Le Dr Denis Mukwenge, gynécologue de l’hôpital de Panzi (Bukavu) qui soigne les femmes violées, a condamné l’interdiction de diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes. La colère d’Hippocrate» de Thierry Michel et Colette Braeckman sur son œuvre. Dans un communiqué publié vendredi 4 septembre, il estime que la censure de ce documentaire « met en évidence la volonté du gouvernement de refuser au

View original post 367 more words

[Live Show] Les Bayuda, Concert de la Saint Valentin 2015

Les Bayuda du Congo – Concert Dinanga – Joyeuse Saint Valentin
grand kasai2004

Meilleurs moments

Concert complet

[Nsùmwìnù] Le Renard, l’Antilope et le Léopard

Le Léopard était connu dans toute la région pour la préparation des haricots. Lorsqu’il les préparait, l’arôme des épices, dont il gardait jalousement le secret, se répandait dans tous les villages avoisinants et tout le monde se léchait la bouche en faisant palpiter les narines. Le Renard et l’Antilope qui ne pouvaient pas se retenir venaient roder autour de la maison du Léopard, attirés par les bonnes odeurs que dégageait la cuisine de ce dernier.

brerfoxUn jour, le Léopard termina la cuisson des haricots. Il sortit pour aller chercher une bonne viande avec laquelle il allait agrémenter son repas. Aussitôt qu’il était parti, les deux compères qui n’étaient pas loin, le voyant s’éloigner, s’introduisirent furtivement dans la cuisine du Léopard. Ils mangèrent les haricots et léchèrent toute la marmite. En rentrant à la maison, le Léopard trouva la marmite vide et propre. Grande fut sa colère. « Celui qui a fait ca, me le paiera un jour », se dit-il. La même situation se répéta plusieurs jours. Le Léopard était incapable d’attraper le voleur qui volait ses haricots.

Comme d’habitude, le Léopard prépara encore ses haricots un jour. Les odeurs qui sortaient de sa cuisine se répandirent dans les airs. Comme d’habitude, le Léopard sortit à la recherche d’une bonne viande avec laquelle il allait savourer ses haricots. Cette fois-là, il prit soin de bien fermer la porte à clé. Comme d’habitude, le Renard et l’Antilope qui se cachaient derrière la maison du Léopard se présentèrent devant la porte pour manger ses haricots. Mais voilà, ils trouvèrent la porte de la maison fermée à clé. Voulant à tout prix manger les haricots du Léopard, ils creusèrent donc un petit trou dans la terre qui débouchait dans la cuisine du Léopard, puis réussirent, par le trou, à s’y introduire. Et comme d’habitude, les deux commencèrent à manger les haricots. Il y en avait beaucoup et ils étaient délicieux. La marmite en était pleine. Alors, le Renard, par mesure de prudence, dit à l’Antilope :

– Manseba wamanya ! (Fais attention !) Il faut toujours t’essayer par rapport au trou. Si non, tu risques de ne pas sortir d’ici.

Ainsi, chaque fois que le Renard mangeait, il allait passer par le trou, puis revenait manger les haricots. Mais l’Antilope trouvait que c’était une perte de temps d’aller contrôler sa taille par rapport au trou.

– Manseba, nous réussirons toujours à sortir d’ici, répondait-elle chaque fois au Renard.

Ce jour-là, le Léopard avait fait une mauvaise chasse. Pas d’animaux, pas d’oiseaux. Donc pas de viande à consommer avec ses haricots. Il rentrait à la maison, épuisé et triste en même temps, se disant dans son for intérieur qu’il allait se contenter de haricots seuls. Mais une heureuse surprise l’attendait.

Lorsque les deux amis qui étaient dans la cuisine entendirent les pas du Léopard, ils se ruèrent vers le trou. Le Renard, très rapide, n’eut pas de peine à y passer et s’enfuir. Mais l’Antilope n’eut pas la même chance. Elle fit passer ta tête à travers le trou, mais fut retenue par le ventre rempli de haricots. Elle essaya de forcer le passage. Peine perdue. Prise de peur, elle se mit à pleurer.

– Au secours, au secours, je ne sais pas sortir !

Le Léopard, alerté par les pleurs de l’Antilope, fit rapidement les derniers pas qui le séparaient de la porte et l’ouvrit. A son grand étonnement, il vit l’Antilope au beau milieu de la cuisine avec un très gros ventre.

– Ah manseba Ngulungu, c’est donc toi qui manges toujours mes haricots ! Je m’en vais aussi te manger aujourd’hui.

leopard-1L’Antilope fondit en excuses et voulut expliquer au Léopard qu’elle n’était pas la seule à voler ses haricots, mais le Léopard ne voulut pas l’écouter. Il tua l’Antilope et la mangea avec le peu de haricots restés dans la marmite.

C’était le conte tel qu’il m’a été raconté par Nico Muambi du Canada.

Comme me l’a dit Nico, plusieurs leçons de morale peuvent être tirées de ce conte. Pour ma part, j’en ai trouvé trois :

1. « Wateya wadya, wateya wadya ; kadi bya kukuma kaba ku dyulu, ne ulue kwamba ne bena cyoto !
2. « Budimu mbutambe bwanga bupaka»
3. « Katuvumvwa wakumvwa dyakamuya ntande mu dyulu »

A vous de trouver les autres leçons.

Source: Lumbamba Kanyiki – Grand Kasaï

[Interview] Maître Gims (25 Août 2015)

Voici l’interview faite par le Parisien